Cet Obscur Objet -Berthet / Grébil-Liberg in Sonar/NBT

Thursday  11 May  2017  8:00 PM    Thursday  11 May  2017 11:00 PM
Save (167) Saved (168)
Invite friends

En coproduction avec Sonar

Un concert autour du temps musical (saison Sonar) avec deux approches introspectives et fascinantes de l'impro !
Pierre Berthet
https://vimeo.com/195679719

Michaël Liberg
https://soundcloud.com/michaeliberg/for-anima-excerpt

photo Oscuratronics/M.G.L

concerts
Nearby hotels and apartments
Cellule133a
133a avenue Ducpétiaux, Brussels, 1060, Belgium

Céline Lory Commento inserito tramite Facebook
-- 11/05/2017 22:07
Merci aux musiciens Pierre Berthet et Michaël Grebil Liberg, ce fut une plongée bienfaisante au c(h)oeur des sons......
Pierre-jean Vranken
-- 11/05/2017 22:07
oui bravo et merci à tous les 2 pour cette superbe introspection sonore et mentale <3 et immense merci à SONAR et Céline Lory !
Zahava Seewald
-- 11/05/2017 22:07
oui très beau concert!

Pierre-jean Vranken Commento inserito tramite Facebook
-- 11/05/2017 10:24
Le temps musical de Pierre Berthet en solo, c est ce soir à 20h dans la saison Sonar et dans le cadre des Nuits du Beau Tas 2017 (28/4 to 13/5) : Rhizome program :-)
Céline Lory
-- 11/05/2017 10:24
With Sonar ;)

Pierre-jean Vranken Commento inserito tramite Facebook
-- 09/05/2017 18:43
N' oubliez pas, c' est ce jeudi à la Cellule133a Musique :-)

Michaël Grebil Liberg Commento inserito tramite Facebook
-- 07/05/2017 20:15
"Et dans ce monde du double se tend soudain la question du principe actif et passif, de la génération musicale d’une matière, la découverte du double apparu qui se trouve et nous trouble, et qui nous ferait descendre dans une écoute obscure, étoile intérieure et silencieuse, où règne le presque rien ; ce moment d’une écoute collective qui résonnerait presque comme une fleur inverse devant les projecteurs aveuglants de notre ère du plein (tant vide), celle de l’Économique." Øsucråtrønics, the eleventh day of may, Cell 133a, Brüsel, 20P.M

Céline Lory Commento inserito tramite Facebook
-- 05/05/2017 09:09
Quand on croit entendre un son, il est rare que ce n’en soit qu’un. Quand on prend le temps de l’écouter, on se rend compte qu’il est formé d’une multitude de sons superposés plus ou moins mouvants. S’ajoutent à ceux-ci tous ceux qu’on entend plus ou moins sans s’en rendre compte mais dont la présence plus ou moins perçue donne au son les qualités qui le font reconnaître. En jouant avec les sons pour explorer les applications pratiques de ce principe, j’ai été amené à construire divers dispositifs pour surprendre et même tromper mes oreilles. En les étonnant, diverses questions viennent à se poser : ce que j’écoute est-il bien là ou est-ce moi qui l’invente ? Pourquoi est-ce-que j’entends ce son maintenant et pas avant ? Est-ce-qu’il était là avant ? Et quand mon attention aura été attirée vers d’autres sons, sera-t-il encore là ? Puis-je y revenir de temps en temps ou bien a-t-il complètement disparu ? Ou bien suis-je tant captivé par les autres sons que je ne l’entends plus ? Est-ce-que je m’en souviens assez pour le reconnaître ? Est-ce le son qui change ou la manière de l’écouter ? Ou les deux ? Où est la limite entre le monde extérieur et le monde intérieur, si il y en a une, et comment l’un nourrit-il l’autre ? Pierre Berthet

Céline Lory Commento inserito tramite Facebook
-- 05/05/2017 09:07
« Car l’obscurité est notre domaine, et le trouble, et la confusion. » Claude Regy Øscuråtrønics est une exploration depuis l’obscurité, entre un instrument et son double. Au cœur de ce processus se situe un instrument unique, chimérique, Cetera Øscurå. Traditionnellement, le Cistre est un instrument à cordes pincées apparu à la fin du moyen-âge et qui connut des jours heureux du XIVème au XVIIIème siècle avant de disparaitre progressivement dans l’oubli. Il rentrera alors en survivance dans les traditions populaires, celles du Portugal, de la suisse alémanique et de la Corse. Et aujourd’hui, dans une sorte d’uchronie rêveuse, se réifie une évolution de cet instrument en y développant l’idée du jeu à l’archet ainsi que l’ajout de cordes sympathiques. La sonorité du Cistre à archet devient alors unique, intemporelle, convoquant à la fois les temps lointains et les recherches sonores les plus contemporaines, les espaces les plus éloignés, de l’extrême Orient jusqu’à l’extrême Occident. Dans le double se projette et se recrée l’invention de Brian Eno et Robert Fripp lorsqu’ils tentèrent avec deux magnétophones à Bande Revox de créer des boucles subtiles, « Frippertronics ». Dans la boucle, il faut d’abord retrouver l’esprit de l’Ostinato de la renaissance et d’une polyphonie de l’instant qui se répète et s’agrège. Mais d’autres enjeux sourdent dans cette fabrique, car il faut découvrir cette dimension onirique, la transformation progressive du signal répété, amenant des changements infimes dans la partition électronique se superposant à la musique improvisée et créant un fil tendu entre l’antique bourdon, l’hétérophonie de voix mêlées, une temporalité s’écoulant depuis l’horizontalité de l’Orient, une tension modale. Et dans ce monde du double, se tend soudain la question du principe actif et passif, de la génération musicale d’une matière, la découverte du double apparu qui se trouve et nous trouble, et qui nous ferait descendre dans une écoute obscure, intérieure et silencieuse, où règne le presque rien, ce moment d’une écoute collective qui résonnerait presque comme une fleur inverse devant les projecteurs aveuglants de notre ère du plein, celui de l’Économique. Michaël Grebil Liberg

Michaël Grebil Liberg Commento inserito tramite Facebook
-- 05/05/2017 07:41
« Car l’obscurité est notre domaine, et le trouble, et la confusion. » Claude Regy

Céline Lory Commento inserito tramite Facebook
-- 05/05/2017 07:24
Oscuratronics/ Michaël Grebil Liberg/Jeudi 11 mai Cellule 133a

Céline Lory Commento inserito tramite Facebook
-- 04/05/2017 19:14
Michaël Grebil Liberg
-- 26/04/2017 16:15

Céline Lory Commento inserito tramite Facebook
-- 12/01/2017 12:24
Sonar, dans sa saison consacrée au Temps Musical, s'approche des temps musicaux inventifs, explosifs et réjouissants des Nuits du Beau Tas ...
https://www.facebook.com/sonar.asbl/posts/773448049472052
Cellule133a
133a avenue Ducpétiaux, Brussels, 1060, Belgium
Is this your event? Claim it now

Make sure your information is up to date. Plus use our free tools to find new customers.