Share
Information
Other

Création et développement de chorales composées de voix n'ayant à priori pas accès à un encadrement musical de qualité :
- enfants issus d'un environnement défavorisé bruxellois
- adolescents en environnement psychiatrique
- détenus en prison
L’idée est d’inviter les membres à fréquenter un chœur où l’on travaille au moins une fois par semaine, de manière à favoriser l’acquisition d’habitudes et, peu à peu, d’une véritable identité musicale. Il ne s’agit pas seulement de « faire de la musique », mais d’acquérir une pratique intime, structurante, épanouissante : de se sentir musicien. Un tel processus favorise la solidarité, le sens de l’autre, de la camaraderie, d’une émulation distincte de la compétition, et développe bien sûr l’estime de soi.
Plus largement, cela permet à chacun de mieux se situer dans la Cité (un chœur, comme un orchestre, est une « République miniature », avec des droits et des devoirs) et d’intégrer progressivement le sens de la citoyenneté active, du respect de l’autre, et même du goût de l’autre, en contexte multiculturel.
Ces chœurs accueilleront bien entendu toutes les origines : une telle démarche est évidemment particulièrement adaptée à Bruxelles, où l’inter-culturalité constitue une réalité de chaque instant.
La méthode de travail, développée de longue date par Maria João Pires, prétend renforcer les capacités de l'enfant en favorisant l’expression artistique à travers la musique. Il s’agit bien sûr d’une formation musicale destinée à l’acquisition de compétences spécifiques, mais aussi, plus largement, de stimuler la sensibilité artistique. Les progrès techniques, valorisants, s’accompagnent ainsi d’une maturité psychologique et affective, qui constituent des biens précieux, des « armes » pacifiques – mais ô combien utiles – au cœur du monde social. Concrètement, les enfants se familiarisent graduellement avec un répertoire qui très vite devient le leur, constituant un véritable patrimoine culturel. Cela se met en place à partir de jeux avec les rythmes, d’activités d’écoute, d’exercices physiques et vocaux. La notion d’écoute est particulièrement importante : elle permet de développer le sens critique, la capacité analytique, la concentration, mais constitue aussi une métaphore active du respect de l’autre comme de soi-même.